GRATUIT! SÉRIE D'ATELIERS OPPOSITION DU 13 AU 22 JANVIER 2023. INSCRIVEZ-VOUS!

Mon enfant me rit à la figure!!

Alors que vous demandez à Justin, 2 ans, de cesser de sauter sur le divan, celui-ci se met à rire et saute de plus belle!  Alors que vous dites à la petite Bianka 15 mois de venir s’habiller, la coquine se met à courir dans la direction opposée en riant aux éclats. Simon, 11 mois, vous regarde d’un air malicieux et se dirige droit vers la plante malgré votre interdit ferme et ce pour la dixième fois de suite! « Il me nargue », pensez-vous? « C’est de l’opposition! », « Je n’ai pas fini avec lui!!! » Bref, vous commencez à penser que votre petit a un trouble de comportement. Pas de panique!

Cette attitude est tout à fait normale et fréquente chez les moins de 3 ans et se prolonge souvent au-delà de cet âge. Les enfants trouvent un peu comique les jeux de pouvoirs lorsque l’adulte exerce son autorité. Ils aiment expérimenter ce qui se passe lorsqu’ils désobéissent aux consignes afin de comprendre comment leur monde fonctionne.

Un moyen simple de remédier à la situation est d’accompagner vos consignes et vos interdits d’actions concrètes:

  • « Va te coucher » -et on accompagne l’enfant dans son lit.
  • « Ne touches pas » – et on enlève l’enfant de l’endroit où il se trouve.
  • « Viens ici » – et on va le chercher par la main, sans répéter.
  • « Ne tape pas » -et on retient sa main.
  • « On marche lentement » -et on lui tient la main afin qu’il ralentisse le pas
  • Etc.

C’est à la longue que ces consignes, qu’il trouve comiques pour l’instant, prendront un sens pour lui et qu’il comprendra que ce sont des obligations.

Pour d’autres trucs dans l’application de la discipline, procurez-vous le livre Parent Gros bon sens, de Nancy Doyon ou choisissez l’une de nos formations web!