GRATUIT! SÉRIE D'ATELIERS OPPOSITION DU 13 AU 22 JANVIER 2023. INSCRIVEZ-VOUS!

L’enfant qui avait peur du Père-Noël: l’inévitable tradition du temps des fêtes!

la peur du Père Noël

Tandis que certains l’attendent avec impatience, d’autres le redoutent amèrement, ce vieux monsieur tout de rouge vêtu avec son épaisse barbe blanche et ses petites lunettes. Certains enfants sont partagés entre la hâte de le voir arriver et la peur de devoir l’approcher… Bien qu’il soit l’emblème de la fête de Noël et qu’il soit reconnu pour apporter de beaux cadeaux à tous les enfants sages de la terre, le Père-Noël est très souvent rebutant pour nos petits loups… Et c’est normal!

Même s’il est coloré, amusant et accueillant, n’oublions pas que pour le jeune enfant, il demeure un étranger, un visage peu connu de qui l’enfant doit se méfier, comme lui ont si bien enseigné ses parents avec des phrases telles que : « Ne parle pas aux gens que tu ne connais pas » et « n’accepte aucun présent de la part d’un inconnu ». Par ailleurs, pour les bambins, le Père-Noël peut avoir une apparence inquiétante et peu rassurante, surtout avec sa grosse voix, sa barbe et sa prestance impressionnante.

Même pour certains adultes, la méfiance perdure dans le temps. En psychologie, il n’est pas rare que des personnes ayant atteint l’âge adulte consultent afin de surmonter leur phobie du Père-Noël, des mascottes et des clowns.

Je vous propose maintenant, quelques petits conseils afin  d’éviter que la peur de votre enfant ne prenne des proportions démesurées et dans le but qu’elle se résorbe par elle-même sans trop d’effort.

  1. Accompagnez votre petit, en le laissant apprivoiser le Père Noël et ses lutins à son propre rythme. Ne le poussez pas. Ne le forcez pas. Encouragez-le simplement en étant rassurant et confiant à votre tour. Faites preuve d’empathie. Attention cependant de ne pas tomber dans l’excès de réconfort puisque cette attitude risque de laisser croire à votre enfant qu’il a raison d’avoir peur du gros bonhomme rouge et blanc… Si votre enfant manifeste de l’anxiété, de la peur ou de la tristesse, vous pouvez le réconforter par de petites phrases bienveillantes dans laquelle vous l’aiderez à prendre conscience des émotions vécues: «  Oui, je sais que le Père Noël peut sembler effrayant à tes yeux et qu’il te fait peur, mais je t’assure qu’il est très doux et gentil. Si tu veux, nous pouvons aller le visiter ensemble, qu’en penses-tu ? Je resterai près de toi, je tiendrai ta main.»
  2. Ne le culpabilisez pas si la visite au Royaume au Pôle-Nord n’est pas aussi victorieuse que vous l’espériez. Il ne s’agit pas là d’un échec, mais bien une expérience qu’il est possible de revivre l’année suivante de façon agréable et calme. En effet, en vieillissant et avec la maturité, il est possible que les peurs de votre petit coco ou de votre petite cocotte soit complètement disparue au Noël prochain…
  3. Valorisez et félicitez votre enfant s’il accepte simplement de le saluer à distance, de lui serrer la main ou de lui envoyer un bisou soufflé. C’est déjà un grand pas vers la désensibilisation progressive !
  4. Préparez un bricolage, un coloriage ou un biscuit que vous irez porter à notre cher monsieur Noël. Il s’agit là d’une petite source de motivation et de fierté pour l’enfant qui lui permettra d’approcher le Père-Noël de son plein gré.
  5. Prenez de beaux clichés de la visite au Père-Noël. Même s’ils sont en larmes et inconsolables, ce sont des souvenirs uniques et mémorables pour les parents, mais également pour vos enfants qui deviendront peut-être un jour des parents qui devront à leur tour faire preuve de compassion et d’empathie envers leurs enfants à l’approche de l’arrivée du Père Noël…

Sur ce, je vous souhaite un merveilleux temps des fêtes, un Noël tout blanc entouré de vos êtres chers et des festivités des plus agréables. Que 2016 soit une année marquée par des moments magiques en famille!

Auteur: Émilie Châteauvert, travailleuse sociale et Maître praticienne en coaching familial chez SOSNancy